Les thèses du Lasco

Thèses en cours

Doctorant.e

Thèse

Léa Amand

Titre : Faire participer des publics hétérogènes : apports et limites du numérique.

Promoteurs : Sandrine Roginsky (UCLouvain, LASCO) et Pierre Fastrez (UCLouvain, GREMS),

Résumé : Léa Amand a entamé son parcours doctoral en septembre 2019. Son projet explore les déséquilibres que les dispositifs participatifs entraînent entre experts et oubliés de la participation. Ce faisant, il tente d’appréhender comment, à partir de la compréhension des publics, des dispositifs participatifs numériques peuvent permettre l’inclusion de publics hétérogènes mais aussi comment le numérique peut aider à d’autres formes de participation, en dépassant la tension entre personnalisation et généralisation pour construire du collectif. La recherche s’appuie sur l’analyse d’initiatives de participation sur un terrain local (la ville de Mons), en combinant une démarche ethnographique « en ligne » et « hors ligne », une analyse quantitative et une expérimentation.

Jethro Ekoka

Titre: Discursivités sociales et publicités à Kinshasa (RD. Congo).  Analyse socio-sémiotique et de la réception des spots, clips et chansons publicitaires de la bière.

Promoteurs : Andrea Catellani (UCLouvain, LASCO) et Philippe Marion (UCLouvain, LASCO)

Résumé : Nous nous proposons d’étudier sous un regard socio-sémiotique, les diverses manifestations des discursivités sociales d’ordre socio- culturelles, économiques, politiques, et religieuses; ainsi que les valeurs et croyances plus ou moins symboliques de la société kinoise dans les contenus commerciaux audioscriptovisuels des publicités de la bière. Nous voulons comprendre les raisons et les contextes qui ont motivés leurs présences dans certaines publicités. Nous nous intéresserons également aux significations et sens générés par ce recours aux emprunts transtextuels dans les publicités concernées que les annonceurs confèrent à l’achat et surtout la consommation de certaines bières dans un contexte donné du marché de la bière à Kinshasa. Même si en général, l’enjeu communicationnel qui se cache dans la pratique transtextuelle dans la publicité est la visée persuasive, il nous semble que la publicité de la bière au Congo marque d’autres particularités que nous voulons découvrir dans cette étude.

Christel Christophe

Titre : Partenariat et entrepreneuriat social. Étude longitudinale de l’implémentation d’une structure d’accompagnement hybride à destination d’entrepreneurs sociaux : exploration des processus d’émergence organisationnelle.

Promoteur.trice.s : François Lambotte (UCLouvain, LASCO) et Sandrine Roginsky (UCLouvain, LASCO)

Résumé : Christel Christophe étudie l’émergence organisationnelle en contexte partenarial, au moyen d’une approche ethnographique d’une structure d’accompagnement pour entrepreneurs sociaux gérée par différents acteurs du paysage économique bruxellois. L’objectif de la recherche est notamment de mieux comprendre les dynamiques organisationnelles qui se déploient dans des contextes pluralistes.

Joanne Jojczyk

TitreLes productions d’un projet participatif et culturel : étude ethnographique du projet du « Grand Huit », initiative de Mons 2015, Capitale européenne de la Culture

Promoteurs : François Lambotte (UCLouvain, LASCO) et Damien Vanneste (Université Catholique de Lille)

Résumé : Joanne Jojczyk a mené une ethnographie filmée d’un projet culturel et participatif lié au titre de Capitale européenne de la Culture « Mons 2015 » réunissant des habitants, des artistes professionnels et amateurs, des associations et des professionnels de la culture. Elle explore le concept de projet envisagé comme un espace interactionnel où se joue la constitution des imaginaires et de la création à travers des mouvements de cadrage, d’ouverture et de fermeture. Elle travaille plus précisément sur les imaginaires autour de la mémoire ouvrière et bourgeoise d’anciens territoires ancrés dans l’histoire de l’industrie minière en Belgique. L’exploration de ces trois mouvements s’opère autour du cadre théorique considérant la Communication comme constitutive de l’organisation.

Inès Kalaï

Titre : La fabrique de la communication en campagne électorale : Une étude ethnographique des pratiques de communication dans une organisation partisane

Promoteurs : Sandrine Roginsky (UCLouvain, LASCO) et Philippe Aldrin (Science Po Aix, Cherpa)

Résumé : Inès Kalaï est assistante-doctorante à l’UCLouvain. Sa thèse, qu’elle réalise en co-tutelle avec Science Po Aix-en-Provence, porte sur la « fabrique de la communication » de candidats en campagne électorale. En questionnant les discours et injonctions autour de l’activité de communication politique, elle souhaite comprendre comment celle-ci se « fabrique » dans le quotidien des acteurs. Pour conduire cette recherche, elle a mené une enquête ethnographique en 2018-2019 auprès de candidats lors des scrutins communaux et régionaux en Région bruxelloise.

Christelle Sukadi

Titre : Technologies de l’Information et de la Communication en organisation : Analyse critique des usages par le prisme du pouvoir en contexte de modernisation.

Promoteur : François Lambotte (UCLouvain, LASCO)

Résumé : Christelle Sukadi effectue une étude qui a pour objectif de contribuer à ouvrir de nouveaux horizons de compréhension et d’analyse des usages des systèmes d’information, particulièrement à travers une étude critique des discours. En se basant sur une approche foucaldienne, elle analyse par le biais des usages et des discours qui les entourent, comment la mise en œuvre d’un projet technologique dans une organisation en pleine modernisation, peut devenir une arène politique entre les acteurs du système organisationnel et un terrain d’affrontement entre idéologies.

Hugo Thirard

Titre : Le community manager bousculé par le pouvoir normatif de l’algorithme. Étude autour d’un héraut organisationnel, un artisan communicateur dans l’industrie des réseaux socio-numériques.

Promoteur : Andrea Catellani (UCLouvain, LASCO) et Damien Renard (UCLouvain, LASCO)

Résumé : Hugo Thirard s’intéresse aux KPI’s et Algorithmes présents sur les réseaux socio-numériques, devenus inhérents au métier de community manager. Dès lors, quels sont les impacts de cette mathématisation de la communication, à la fois sur la pratique du community management et sur celui de la créativité en organisation ? Entre standardisation et industrialisation, professionnalisation et empowerment (si empowerment il y a), contour de la figure de community manager en agence de communication digitale.

Yuliya Samofalova

Titre : Online images for climate change mitigation: a semiotic analysis

Promoteur : Andrea Catellani (UCLouvain, LASCO) et Louise-Amélie Cougnon (UCLouvain, MiiL)

Résumé : Yuliya Samofalova est doctorante en première année sur le projet européen « Overcoming Obstacles and Disincentives to Climate Change Mitigation », financé par JPI Climate (Enabling Societal Transformation in the Face of Climate Change). Son projet portera sur « Online images for climate change mitigation: a semiotic analysis ». Rattachée au Lasco et au MiiL, Yuliya se concentrera sur l’analyse de corpus visuels sur l’atténuation du changement climatique sur les réseaux sociaux audiovisuels, tels que YouTube, Instagram et TikTok.

 

Kevin Carillon

Titre : La RTBF à l’heure des technologies big data : algorithmisation et gouvernance par les données dans le secteur audiovisuel public belge.

Promoteur : François Lambotte (UCLouvain, Lasco)

Résumé : sociologie des techniques, Technologies de l’Information et de la Communication, big data et algorithmes

 

 

Thèses soutenues

Tama Rchika

Titre : Suivre la pratique collaborative  en entreprenariat – Une ethnographie de trois collectifs entrepreneuriaux par le prisme des objets-frontières

Promoteurs : François Lambotte (UCLouvain, LASCO) et Damien Renard (UCLouvain, LASCO)

Résumé : Lorsqu’un individu décide de lancer un projet entrepreneurial, il est régulièrement animé d’une profonde volonté d’autonomie. En cela, l’entrepreneur.euse s’engage dans un cheminement où il tente de porter ses ambitions indépendamment de ses pairs. En outre, avec la démultiplication des espaces dédiés à l’entrepreneuriat (incubateurs, accélérateurs, espaces de coworking, fablabs, etc.) et la montée exponentielle des technologies digitales, la mobilité des porteurs de projets ne cesse de s’accroitre. Ils transitent en permanence d’un espace à l’autre, ce qui renforce d’autant plus leur isolément. Or, en suivant plusieurs entrepreneurs en trois dispositifs distincts, nous sommes rapidement aperçue que ces derniers étaient pris dans une ambivalence entre un désir d’indépendance et un important besoin des autres pour faire face aux épreuves jalonnant le parcours entrepreneurial. En d’autres termes, ils cherchent à construire leur pratique entrepreneuriale au fil des rencontres, des activités, des arrangements, des lieux et des événements. Comment est dès lors initiée et soutenue leur pratique collaborative alors même qu’ils sont avant tout tournés vers leurs propres projets et objectifs ? Comment se tissent durablement leurs échanges alors même qu’ils se croisent moins et sont de plus en plus isolés ? A travers cette thèse de doctorat, nous nous proposons donc d’explorer les enjeux de la construction des pratiques collaboratives d’entrepreneurs portant seul leur projet. Nous cherchons ainsi à comprendre comment la collaboration entrepreneuriale émerge, se développe et/ou se maintient dans le temps et l’espace. Pour ce faire, nous avons mené un suivi ethnographique en trois dispositifs cherchant à rassembler des porteurs de projets hétérogènes pour stimuler et soutenir leurs échanges et plus largement, leur collaboration : (1) Ouishare, (2) la Fabrique d’été et (3) Innovation Collaborative à Bruxelles. En nous appuyant sur un cadre conceptuel à triple entrée (les épreuves de Martuccelli ; les objets-frontières de Star et Griesemer ; les communautés de pratique de Wenger) et en étudiant distinctement et transversalement ces trois cas d’étude, nous avons apporté des réponses à notre question de recherche, à savoir : Quels sont les arrangements à travers lesquels se construit la pratique collaborative entre porteurs de projets ? Plus concrètement, nous avons mis en lumière la nécessité de décloisonner l’approche de la collaboration entrepreneuriale par le prisme de la pratique et pointé les principaux enjeux de la collaboration à travers un triptyque mobilisable par les acteurs eux-mêmes, à savoir : la régularité des rencontres, les sources d’énergie soutenant les rencontres et la ligne directrice donnant sens aux rencontres et pratiques collaboratives.

Année de soutenance :  2021

Tiffany Andry

Titre : Beauté des données. Quelle est l’influence de l’ornementation des visualisations de données sur la construction de sens de l’utilisateur ?

Promoteurs : François Lambotte (UCLouvain, LASCO) et Pierre Fastrez (UCLouvain, GREMS),

Résumé : Actuellement, l’utilisation du web 2.0 et des réseaux socio-numériques encourage la recrudescence de la visualisation de données qui, bien souvent, est attrayante et agréable à regarder. Grâce aux graphiques, l’information contenue dans les données est communiquée rapidement et de façon percutante. Alors que les principes de conception des visualisations de données préconisent la simplicité et le minimalisme des représentations graphiques, de nombreuses pratiques d’ornementation foisonnent dans le domaine. Plusieurs études ont démontré les effets bénéfiques de l’ornementation sur la mémorisation et l’engagement, alors même que cette pratique encourage les designers à ne pas respecter des règles qui sont pourtant fondamentales en la matière. Cette thèse de doctorat vise à comprendre comment l’ornementation des visualisations de données influence la construction de sens des utilisateurs. Dans cette recherche, la construction de sens est considérée comme l’interconnexion entre la perception visuelle, la compréhension et l’expérience personnelle. Pour la comprendre, la recherche porte sur quarante expérimentations vécues par des professionnels de la communication numérique. Entre eye tracking et entretiens, elle décrit les différents facteurs qui entrent en compte lorsqu’un individu fait sens d’un graphique, tout en expliquant les influences positives et négatives de l’ornementation. L’ensemble des résultats a également mené à la formulation d’une recommandation en termes d’utilisation de techniques d’ornementation, directement utilisable par les concepteurs de visualisation de données. En combinant une multiplicité de méthodes de récolte de données et de méthodes d’analyse de données, ce travail de recherche mène vers de nouvelles perspectives dans le champ de la visualisation d’information et des sciences de l’information et de la communication.

Année de soutenance :  2021

Bobo Bercky Kitumu Mayimona

Titre : Usages d’Internet par les enseignants des universités congolaises. Profils d’usagers, habitudes et significations d’usages.

Promoteur : Philippe Marion (UCLouvain, LASCO)

Résumé : La présente recherche vise à identifier, à décrire et à analyser les usages que le personnel académique et scientifique des universités congolaises fait de la technologie Internet pour acquérir, transmettre et partager le savoir. Pour ce faire, une étude de type ethnographique a été menée dans une triangulation proposant une première enquête (par questionnaire) sur un total de 158 enseignants, et une seconde enquête (par entretien) complémentaire pour recueillir les discours des pratiques de 12 enseignants (6 pour chaque catégorie d’enseignants). Cette double immersion (méthodologique) ancrée dans un cycle de théorisation bien défini, nous a permis le recueil des informations larges et complémentaires. Les données quantifiables obtenues à l’issue du dépouillement statistique de l’enquête par questionnaire ont été renforcées par un recueil d’expériences découlant des discours des usagers. Renforçant à la fois la compréhension du « comment » les enseignants congolais utilisent Internet ainsi que celle du « pourquoi » de tel outil ou service et pas de tel autre.

Année de soutenance :  2019

Pudens Malibabo

Titre : Récit environnemental et construction des modèles culturels dans la presse quotidienne de Kinshasa (RDC)

Promoteurs : Andrea Catellani (UCLouvain, LASCO) et Philippe Marion (UCLouvain, LASCO)

Résumé : La présente recherche vise à identifier, à décrire et à analyser les usages que le personnel académique et scientifique des universités congolaises fait de la technologie Internet pour acquérir, transmettre et partager le savoir. Pour ce faire, une étude de type ethnographique a été menée dans une triangulation proposant une première enquête (par questionnaire) sur un total de 158 enseignants, et une seconde enquête (par entretien) complémentaire pour recueillir les discours des pratiques de 12 enseignants (6 pour chaque catégorie d’enseignants). Cette double immersion (méthodologique) ancrée dans un cycle de théorisation bien défini, nous a permis le recueil des informations larges et complémentaires. Les données quantifiables obtenues à l’issue du dépouillement statistique de l’enquête par questionnaire ont été renforcées par un recueil d’expériences découlant des discours des usagers. Renforçant à la fois la compréhension du « comment » les enseignants congolais utilisent Internet ainsi que celle du « pourquoi » de tel outil ou service et pas de tel autre.

Année de soutenance :  2020

Sophie Huys

TitreLes usages d’une plateforme numérique collaborative en milieu associatif : le cas de Greenwire.org et de Greenpeace Belgique.

Promotrice : Sandrine Roginsky

RésuméCette recherche doctorale se penche sur les usages d’une plateforme numérique collaborative (Greenwire) mise en place dans le bureau belge de l’ONG Greenpeace Belgique. Il s’agit d’approcher les usages que les membres volontaires et professionnels de l’organisation ont de la plateforme. Sur un temps long (18 mois) et au travers un dispositif méthodologique pluriel qui articule entretiens et observations plus ou moins participantes, il s’agit de saisir le sens que les acteurs investissent dans la plateforme au regard de leurs pratiques et de l’organisation à laquelle ils contribuent. Par ailleurs, la méthodologie mise en place ambitionne d’approcher des terrains « en ligne » et « hors ligne » non pas comme séparés mais comme interconnectés. D’un point de vue théorique, la recherche mobilise la sociologie des usages, pour l’attention portée au processus de construction des usages, notamment à la phase d’appropriation, et au sens que l’acteur social donne aux usages. Elle emprunte également aux approches communicationnelles de l’organisation, notamment la CCO (Ecole de Montréal), pour la vision processuelle de l’organisation qu’elle propose, et le rôle essentiel des acteurs humains et non-humains dans cette (re)constitution permanente.

Année de soutenance :  2019

Titre : The Trivialization Practices in Cancer Research: Barriers to Learning and Keys for Learning about Learning. A Discursive Psychology Study

Promoteur : François Lambotte

Année de soutenance :

Nicolas Baygert

Titre : Le politicien comme marque – Le réenchantement du politique par la consommation

Promoteur.trice : Thierry Libaert et Nicole d’Almeida

Année de soutenance :  2014

Agnès Darripe

Titre : Entre rites d’interactions et systèmes d’équivalence: les différentes variables agissant dans la détermination d’une culture organisationnelle. Etude du cas propre au pôle interdisciplinaire « Handicap, Dépendance et Citoyenneté » de l’Université Catholique de Lille

Promoteurs : Pierre de Saint-Georges et Cédric Routier

Année de soutenance : Juin 2011

Christine Hambursin

Titre : Relation entre communication interne et implication organisationnelle en période de crise

Promoteur.trice : Thierry Libaert et Mary Welch

Année de soutenance : novembre 2013

Karine Johannes

Titre : Analyse communicationnelle et médiologique du Web 2.0 dans les organisations

Promoteurs : Axel Gryspeerdt et Thierry Libaert

Année de soutenance :

Thierry Libaert

Titre : La communication sensible comme point de rencontre des nouvelles configurations de la communication d’entreprise. Tentative de passerelle entre l’organisation communicante et les SIC

Promoteur : Axel Gryspeerdt

Année de soutenance : février 2008

Sophie Pochet

Titre : Éducation au média publicitaire. Programme multidimensionnel d’éducation à l’éthique publicitaire à destination des futurs professionnels du secteur belge

Promoteurs : Philippe Marion et Philippe Verhaegen

Année de soutenance :

Emmanuel Whatelet.

Titre : Impact de l’institutionnalisation des règles sur le modèle de production du savoir d’une encyclopédie collaborative : le cas de Wikipédia

Promoteur : François Lambotte

Année de soutenance :

Les commentaires sont clos.